News

 Le PDG de Neurolixis, Adrian Newman-Tancredi, PhD, DSc, a été interviewé pour un événement en ligne soutenu par la FRAXA Research Foundation et sponsorisé par WuXi AppTec. Le Dr Newman-Tancredi a commenté le développement par Neurolixis d'un nouveau traitement pour le Syndrome de l'X Fragile (FXS), une maladie génétique orpheline débilitante. Neurolixis caractérise le NLX-101, une petite molécule, comme traitement potentiel pour le FXS. Des données récentes présentées à la Gordon conference (Toscane, Italie) ont montré que le NLX-101 protégeait fortement les souris transgéniques FXS contre les crises d'épilepsie et la létalité audiogénique. Associés aux données déjà acquises sur l'influence du NLX-101 dans des modèles de l'humeur et de la cognition, les nouveaux résultats suggèrent qu'il pourrait constituer un traitement prometteur pour plusieurs troubles du spectre autistique, y compris le FXS et le syndrome de Rett (voir les précédentes news).

Le NLX-101 est en début de phase 1 de caractérisation clinique et Neurolixis cherche des partenariats de collaboration pour soutenir son développement.

Vous pouvez voir un extrait vidéo de l'interview d'Adrian sur YouTube, ainsi qu'une série d'autres interviews sur le syndrome de l'X fragile.
Pour une transcription complète de l'interview, voir ici.

 

 

 Neurolixis a le plaisir d’annoncer l’arrivée de Violette RICHIN, Docteur en Pharmacie diplômée de l’Université Claude Bernard Lyon 1 (France). Au cours de son cursus elle a pu développer son intérêt pour les neurosciences et plus particulièrement pour la neuro-imagerie lors de son Master 2 effectué au Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon (CRNL) dans l'équipe du Prof. Luc ZIMMER et dédié à la synthèse de radiotraceurs destinés à l'imagerie TEP.

Dans le cadre d’une collaboration avec le CRNL, Melle Richin rejoint Neurolixis en tant que Doctorante-CIFRE et aura la charge de développer des nouveaux outils d’imagerie cérébrale permettant d’investiguer l’activité de molécules candidates, notamment le NLX-204 pour son activité contre la dépression. Elle  sera co-supervisée par les Drs Wael Zeinyeh du CRNL et Adrian Newman-Tancredi de Neurolixis.

Voir plus de renseignements sur l'équipe de Neurolixis

Profil LinkedIn de Violette RICHIN.

 

Le PDG de Neurolixis, Adrian Newman-Tancredi, PhD, DSc, a été interviewé par la Technopole de Castres-Mazamet, dans le Tarn, qui accompagne l'entreprise depuis 2014. Adrian a décrit son parcours dans la recherche en neurosciences, en commençant par des recherches doctorales au Royaume-Uni, avant de passer à la recherche pharmaceutique dans un contexte industriel chez Servier, Pierre Fabre et maintenant Neurolixis. Un des faits marquants récents est le lancement d'un essai clinique sur le NLX-112 pour le traitement de la dyskinésie dans la maladie de Parkinson, le fruit d'une décennie de travail sur les troubles du mouvement (voir le communiqué de presse précédent).
Voir l'interview complète ici.