Neurolixis a commencé un essai clinique de phase 2a évaluant le NLX-112 chez des patients atteints de la maladie de Parkinson et présentant une dyskinésie invalidante induite par la lévodopa (LID). La lévodopa est le principal traitement pharmacothérapeutique de la maladie de Parkinson, mais elle peut provoquer des mouvements involontaires, appelés dyskinésie, après plusieurs années de traitement. Le NLX-112 agit sur le système sérotoninergique du cerveau et est un activateur très spécifique et efficace des protéines neuronales connues sous le nom de récepteurs 5-HT1A. Neurolixis a précédemment démontré que le NLX-112 présente une forte activité anti-dyskinétique dans des modèles précliniques de la maladie de Parkinson, sans interférer avec les propriétés thérapeutiques de la Levodopa. Le NLX-112 est administré par voie orale et a déjà été évalué en toute sécurité chez plus de 600 sujets humains.

L'étude clinique, inscrite sur la based de données clinicaltrials.gov et menée sur cinq sites en Suède, recrutera un total de 24 patients dans le cadre d'un essai en double aveugle, contrôlé par placebo et randomisé. Les grandes fondations de recherche Parkinson UK et la Michael J. Fox Foundation for Parkinson's Research (MJFF) se sont associées à Neurolixis pour financer cet étude.

Voir l'annonce de presse officiel.

 

Newsletter

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Follow Neurolixis on: